Your browser (Internet Explorer 6) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.
X

Actualités

29 juin 2019

Paris honore Ana SOTO pour son rôle pionnier dans la découverte de la perturbation endocrinienne

La Ville de Paris remettra, le 1er juillet, la médaille Grand Vermeil à Ana SOTO, Professeure de Biologie à l’Université Tufts de Boston afin de l’honorer pour son rôle pionnier dans la découverte de la perturbation endocrinienne.

La notion de Perturbateurs endocriniens (PE) a été forgée à l’issue de la rencontre de Wingspread tenue du 26 au 28 juillet 1991 à l’initiative de Theo Colborn, à l’époque responsable scientifique du WWF USA. Cette rencontre qui a réuni 20 autres scientifiques représentant 15 disciplines scientifiques, dont Ana Soto pour la biologie, a débouché sur une déclaration de consensus qui a ouvert la voie à une des plus grandes découvertes de la biologie contemporaine.

Ana SOTO

Le rôle d’Ana Soto dans la déclaration de Winspread a été central. Elle en a été une des rédactrices. Ses recherches menées en partenariat avec Carlos Sonnenschein s’inscrivent dans le cadre plus général de la carcinogenèse (processus de formation des cancers).
Ana Soto a été l’une des pionnières à approcher le cancer comme un problème de développement en postulant, avec le Professeur Carlos Sonnenschein (Tufts University School of Medicine), la théorie du champ d’organisation tissulaire de la carcinogenèse (La société des cellules, Syllepse, 2006).

En distinguant la professeure Ana Soto, Paris récompense une carrière scientifique exemplaire, tout entière consacrée à la progression des connaissances scientifiques, mais aussi au transfert de ces connaissances dans la société. Elle affirmerait ainsi sa volonté de peser de tout son poids pour contribuer à une meilleure protection de la santé humaine et la santé de l’écosystème.

Faisant écho à l’appel de Wingspread, le Réseau environnement santé (RES) a lancé en 2017 la charte des Villes et Territoires sans Perturbateurs endocriniens. Ana Soto est intervenue lors de la 2e rencontre européenne le 28 septembre 2018 à Paris. À la suite de Paris et Strasbourg, la charte est aujourd’hui signée par 3 régions, 2 départements et près de 200 villes engagées directement ou via leur communauté d’agglomération. <